Un PC ne meurt jamais

Overclocking

Fût un temps où l'overclocking du processeur pouvait être pratiqué sur tous les modèles sans exception, en bougeant des cavaliers sur la carte mère et en réglant manuellement le FSB et le coefficient multiplicateur pour atteindre les fréquences souhaitées. De nos jours ce n'est plus aussi simple, chez Intel si vous n'avez pas un processeur K et un chipset Zxxx, il n'est tout simplement pas possible de s'y essayer. AMD est un peu plus souple car I'overclocking est accessible dès les chipsets B3 50/450, mais ça ne concerne que des machines assez récentes. Pour vous montrer l'impact au niveau des performances que cela peut avoir sur une machine vieillissante, nous avons volontairement choisi deux processeurs (i5 2500K et 4670K) débloqués et deux autres (Pentium G440 0 et Core i3 6100) aux fréquences fixes, peut-être était -ce une bonne idée d'investir dans des composants un peu plus onéreux à l'époque ! Pour tout savoir sur l' overclocking d'un processeur, n'hésitez pas à consulter notre article dédié dans HM99. Nos deux modèles sont plutôt coopératifs, affichant 4400 MHz pour le 2500K et 4500 MHz pour le 4670K, soit un gain de plus de 30 %, si seulement les processeurs actuels pouvaient se targuer d'avoir autant de marge. Bien sûr, le but n'a pas été de trouver la fréquence maximale atteignable avec la plus grosse tension, mais un juste milieu pour vous donner une idée de ce qu'il est possible de faire sans partir dans les extrêmes.

Attention au système de refroidissement

Nos conseils à propos du changement de pâte thermique sont encore plus vrais ici, l'overclocking va entrainer une augmentation de la consommation et donc de la température. Si le CPU chauffait déjà avant, cela va être encore pire et la machine risque de se mettre en sécurité très rapidement. De même, si vous avez un ventirad d'entrée de gamme avec un petit ventilateur de 9,2 cm, il faudra soit revoir les fréquences d'OC à la baisse, soit changer par un modèle plus performant. La bonne nouvelle est que les trous de fixations de tous les sockets 115x (à partir de 2009 donc avec le 1156) sont compatibles avec les ventirads en vente sur le marché actuellement donc un Cooler Master Hyper 212 Black Edition (35 €) par exemple fera très bien l'affaire.

Pousser le GPU

La carte graphique est le composant le plus important à overclocker si on veut gagner de précieux FPS dans nos jeux préférés. Contrairement au processeur, il n'y a pas de bridage dû à d'autres composants comme la carte mère, cela fonctionne sur n'importe quel GPU.

Pour ce faire, le plus simple est de passer directement via un logiciel du type MS! Afterburner qui prend en charge une très large majorité des GPU, même assez anciens comme notre AMD Radeon HD7950. En pratique, les résultats varient beaucoup d'une carte à l'autre, même équipée du même GPU, tout dépendra du système de refroidissement, de la qualité de l'étage d'alimentation (les VRM) ou même tout simplement de la qualité du GPU lui-même.

Comme pour les processeurs, la loterie est de mise et deux cartes graphiques identiques n'auront pas la même capacité à monter en fréquence. Une limitation de la consommation maximale a été introduite via Powertune chez AMD et GPU Boost chez Nvidia, elle a pour but de toujours garder la carte graphique dans les clous du TDP et de prévenir tout dégât (sur l'étage d'alimentation principalement) même lors des plus grosses charges (comme un Furmark, qualifié de «powervirus» qui a eu raison de nombre de cartes graphiques). Pour quelqu'un qui ne fait pas d'overclocking, c'est une bonne chose pour la durée de vie de son matériel, mais dans notre cas c'est le principal facteur limitant. Heureusement, les constructeurs nous ont laissé une petite marge de manoeuvre, autorisant cette valeur à être augmentée, + 20% pour les Radeon HD7950, + 50% (!) pour les R9 290 par exemple. Sans augmenter cette limite, les résultats seraient largement moins bons et l'overclocking presque inutile. En pratique, la Sapphire Radeon Vapor-X HD7950 a tenu les 1050 MHz (+ 200 MHz) pour le GPU et 1500 MHz(+ 250 MHz) pour la mémoire, d'excellents résultats. La MS! R9 290 OC quant à elle culmine à 1130 MHz(+153 MHz) et 1500 MHz (+250 MHz), la XFX R7 260X gagne 125 MHz sur le GPU pour fonctionner à 1200 MHz et 200 MHz sur la mémoire montant alors à 1800 MHz. Pour finir, la KFA2 GTX 1060 6 Go, carte encore d'actualité bien sûr même si la GTX 1660 Ti (voir PCU100) lui montre gentiment la sortie, arrive à 1790 MHz pour le GPU (+ 272 MHz) et 2350 MHz pour la mémoire(+ 350 MHz).

En pratique

Pour voir le gain en pratique, les quatre plateformes ont été soumises à une batterie de tests. Tout d'abord, pour la partie CPU c'est Cinebench R15 et Handbrake (encodage d'un fichier .avi de 900 Mo vers du .mkv) qui sont chargés d'évaluer le gain en performance. La partie jeu est bien sûr plus étoffée, avec Ashes of the singularity: Escalation, GTA V, Overwatch, Shadow of the tomb raider, The division et enfin the Witcher 3. Le choix de ces jeux n'a pas été fait au hasard, il permet de mettre en exergue les titres qui sont limités par le CPU ou le GPU. En effet, selon le type de jeux que vous affectionnez, il peut être plus intéressant d'avoir plus de puissance avec l'un que l'autre. Les réglages graphiques ont été mis sur élevé quand cela était possible, afin d'avoir un bon rapport performances/ qualité visuelle.

La configuration basée sur le Core i5 2500K et la HD7950 tient encore plutôt bien la route malgré son âge avancé, en maintenant plus de 30 FPS dans tous les jeux (sauf Shadow of the tomb raider en WQHD) et faisant tourner GTA V et Overwatch à plus de 80 FPS. Une fois overclockée, le gain est net avec une moyenne de 13 % de FPS supplémentaires, pas si mal pour un investissement nul (à part le temps passé à faire les réglages bien sûr). A noter que cette configuration semble être la plus homogène, avec un GPU qui n'est pas limité par le CPU (sinon les FPS entre Full HD et WQHD seraient identiques). Pour une configuration qui a sept ans, il est vraiment difficile d'en demander plus. Passons à Haswell et au Core i5 4670K épaulé par la R9 290, les performances sont bien sûr meilleures que la configuration précédente, mais le gain est au final de seulement 7,6 % dans les jeux, ce qui n'est pas énorme et se traduit par une augmentation d'entre deux et huit FPS selon les jeux. On ne va cependant pas cracher dessus, sachant que tous les jeux tournent à plus de 40 FPS avec une configuration de 2013. Le cas des machines basées sur Skylake avec les Pentium G4400 et Core i3 6100 est plus complexe. La première est clairement dépassée sur une majorité de jeux, tournant autour des 25 FPS pour les plus gourmands, mais permettant quand même de jouer à 60 FPS à GTA V. L'overclocking apporte certes un gain, mais étant limité au GPU il est difficile à voir en pratique. Il s'agit ici d'une confi guration d'entrée de gamme de 2015, et il n'y a malheureuse ment pas grand-chose à faire, le Pentium G4400 (deux cœurs sans hyperthreading) est poussif et la R7 260X à bout de souffle. En ce qui concerne le Core i3 6100, on peut voir qu'il limite nettement la GTX 1060 dans certains jeux, comme Ove rwatch ou GTA V par exemple qui affichent quasiment autant de FPS en Full HD qu'en WQHD, même avec le GPU overclocké. Dans les jeux non CPU limited, le gain atteint 12 % en moyenne (contre 4,6 % en prenant tous les titres), dommage de ne pas pouvoir pousser ses fréquences.

Le revers de la médaille

Maintenant que l'on sait à peu près où se situer au niveau des performances, parlons un peu des effets secondaires. Le pro cesseur par exemple, en aug mentant à la fois la fréquence et la tension, consomme et chauffe plus, d'où l'intérêt d'avoir un ventirad un mini mum performant. Avec nos deux processeurs i5 K, on note une augmentation de plus de 10°C par rapport aux réglages d'origine (avec un Noctua NH-U14S), pour environ 50 Watts supplémentaires à la prise. Même si cela reste correct, c'est un point à ne pas négliger, si vous avez un boitier mal agencé, avec un flux d'air très moyen et en plus un ventirad d'entrée de gamme, les résultats seront tout autre.

La carte graphique subit également une augmentation de la température, mais un peu plus contenue, de l'ordre de cinq à six degrés selon le GPU. Cela n'est cependant pas gratuit, le niveau sonore augmente en conséquence, et de manière significative pour certains modèles, comme la MSI R9 290 qui flirte avec les 50 dB, un enfer pour nos petites oreilles. Par contre, la consommation n'est clairement pas logée à la même enseigne, de 1 5 à 40 Watts pour les R7 260X, GTX 1060 et HD7950 dans The Witcher 3, cela reste contenu, mais la R9 290 par contre se distingue, et pas de la bonne façon ! Avec la configuration d'origine, on note déjà 347 Watts à la prise, 100 Watts de plus que toutes les autres. Une fois la limite de consommation augmentée pour arriver à un overclocking stable, ce sont 148 Watts qui viennent s'ajouter pour frôler les 500 Watts, et jusqu'à 560 Watts avec à la fois le CPU et le GPU chargés à 100 % ! Dans le cas d'une configuration équipée d'un tel GPU, nous vous conseillons de bien vérifier la qualité de votrebloc d'alimentation si vous voulez overclocker, un modèle 80 Plus Bronze 500 ou 600 Watts de 2012 risque de ne pas apprécier.

 

ProcesseurIntel Core i5 2500KIntel Core i5 4670KIntel Pentium G4400Intel Core i3 6100
Coeurs / Threads 4 / 4 4 / 4 2 / 2 2 / 4
Fréquence de base / Turbo 3300MHz / 3700 MHz 3400 MHz / 3800 MHz 3300 MHz / - 3700 MHz / -
Fréqunce OC / Tension 4400 MHz / 1.33 V 4500 MHz / 1.3 V - -
Carte mère Asus P8Z77-V Gigabyte Z87X-UD5 TH Gigabyte Z170X-UD3 Gigabyte Z170X-UD3
Refroidissement CPU Noctua NH-U14S
Mémoire 2x4 Go Kingston Fury 1600 Mhz 2x4Go Crucial Ballistix Sport 266 MHz
Carte graphique Sapphire Radeon Vapor-X HD7950 3Go MSI R9 290 OC 4Go XFX R7 260X 2Go KFA2 GTX 1060 6Go
Fréquence GPU / Mémoire 850 MHz / 1250 MHz 977 MHz / 1250 MHz 1075 MHz / 1600 MHz 1518 MHz / 2000 MHz
Fréquence GPU / Mémoire OC 1050 MHz / 1500 MHz 1130 MHz / 1500 MHz 1200 MHz / 1800 MHz 1790 MHz / 2350 MHz

Cet article vous a plus ? Partagez le !

StarOfservice Top Pro 2015

jemepropose

aladom montevrain