Choisir un SSD M.2 de type SATA ou PCI-E ?

Note utilisateurs: 0 / 5

0 sur 5 (0 votes)
Merci pour votre vote.

choix SSD M2 PCI express et NVMeAvec des tarifs au giga qui vont du simple au double, pas facile de s'y retrouver face à la multitude de SSD présents sur le marché. Et comment savoir si son PC accepte les M.2 de type SATA ou de type PCI-E ? PC Update n°92 fait le point.

Le format M.2 est à la mode. Pour les laptops, il représente un gain évident d'encombrement et de poids (même comparé au SSD 2,5"), pour les PC assemblés c'est l'occasion d'améliorer les per­formances tout en profitant d'un montage plus esthétique, sans nappe ni câble d'alimentation qui traine. Mais contrairement aux SSD SATA tradition­nels pour lesquels il n'y a pas la moindre inquiétude à avoir quant à la compatibilité, c'est plus compliqué en M.2, car on parle de «SATA» et de «PCI-E», de protocole NVMe, de bande passante et de lignes ports partagés, de diverses longueurs : tout ce qu i faut pour s'y perdre quand on n'est pas expert. Sans compter qu'il faut un portable ou une carte mère munie d'au moins un slot M.2 (à moins d'acheter une carte fille adaptatrice). Sur ce dernier point, le temps a fait son office si bien que la majorité des PC vendus depuis 2 à 3 ans sont capables de recevoir un SSD M.2, alors étudions les contraintes tech­niques et voyons quels sont les meilleurs modèles : moment, d'autant que les tarifs, autrefois plus éle­vés, ont désormais rejoint ceux des versions 2,5".

Le point technique

Quand on parle de M.2, anciennement connu sous l'acronyme NGFF (Next Generation Form Factor) chez Intel, on évoque un format physique. Celui d'une petite carte de 22mm de large et d'une longueur variable (le plus souvent 80mm) avec des contacts d'un seul côté. Il faut logiquement un PC équipé d'un port M.2 pour s'en servir, port qu'il ne faut pas confondre sur portable avec un emplacement mSATA ou mini-PCIe, le M.2 ayant justement remplacé ces deux-là à la fois. Au travers de ce même support physique, plusieurs bus de communications peuvent transiter. Le SATA, le PCI-E (ceux nous intéressant au sujet des SSD), mais également l'USB (2.0 et 3.0), l'audio et d'autres standards obscurs ! Car il n'y a pas que des SSD au format M.2, mais de nombreuses cartes d'extensions comme des cartes Wi-Fi.

Variantes physiques

On remarque fréquemment quatre chiffres qui accompagnent la description technique d'un périphérique M.2, par exemple 2280. Ça signifie que c'est un appareil M.2 de 22 mm de large et 80 mm de long. C'est le format le plus courant pour les SSD, mais il en existe également en 42, 60 et 100 mm de long. Côté connecteur, il y a généralement une ou deux encoches qui permettent, là aussi, d'identifier le type de périphérique. La plupart des SSD ont une encoche de type M, c'est-à-dire décalée de 5 pins du bord droit, c'est un format qui autorise le PCI-E 4X et le SATA. L'autre encoche la plus courante en M.2 est dite de type B, encoche après 6 pins depuis la gauche, un for­mat autorisant ici du PCI-E 2X, du SATA ou de USB. Ne soyez pas circonspect devant tous ces détails, 99% des SSD M.2 sont des 2280 avec une encoche de type M.

SATA vs PCI-E

La chose la plus importante à comprendre quand on parle d'un SSD M.2, c'est sa connectique. Car même s'il est physiquement logé dans un port M.2 qui ne change pas de forme d'une carte mère à l'autre, le SSD peut être câblé au contrôleur de stockage soit en SATA (c'est-à-dire comme s'il était un SSD 2,5" branché au moyen d'une nappe SATA, avec tes mêmes performances), soit il passe par le bus PCI-E et délivre, en principe, de meilleures performances. En théorie pure, de 6 Gbit/s maximum par port en SATA, la bande passante accroît à 32 Gbit/s en 4X sur un PC en PCI-E 3.0. Dans la pratique, les débits séquentiels des SSD SATA sont limités vers 550 ou 570 Mo/s tandis que les meilleurs SSD PCI-E dépassent les 3 Go/s ! Dans la pratique, l'écart de per­formances n'est pas si sensible que ça, car le temps d'accès entre les deux est comparable, mais les SSD M.2 de type PCI-E sont quand même un peu plus performants globalement, donc souhaitables, mais également un peu plus chers.

NVMe

Histoire de compliquer encore un peu les choses, on parle de plus en plus de NVMe.

C'est le nom d'un nouveau protocole de com­munication conçu pour maximiser les perfor­mances des SSD branchés via le bus PCI-E, il a pour but de remplacer l'AHCI qui a été conçu pour le SATA et qui montre ses limites. Si vous installez un SSD M.2 PCI-E sur une carte mère qui n'est pas compatible NVMe, ce dernier ne sera pas bootable (mais il sera reconnu une fois sous Windows en secondaire). Les premiers SSD PCI-E comme le Samsung SM941 de 1re génération étaient en AHCI, mais l'immense majorité est depuis passée en NVMe et réclame un PC compatible pour booter. Heureusement, le support de NVMe est strictement logiciel et la majorité des cartes mères ont vu leur UEFI mis à jour afin d'y apporter cette compatibilité. Par prudence, si vous avez une carte mère Z97 ou X99 et que vous achetez un SSD M.2 NVMe, vérifiez au préalable. Toutes les cartes sorties depuis avec des chipsets de séries 100, 200 et 300, tant AMD qu'lntel, sont compatibles NVMe nativement.

Histoires de compatibilité

Choisir un SSD M.2 SATA ou PCI-E n'est pas qu'une affaire de porte-monnaie, car votre carte mère ou laptop doit être compatible avec le mode de communication souhaité. Les cartes mères qui n'ont qu'un port sont le plus souvent hybrides, c'est-à-dire que vous pourrez y installer au choix un SSD SATA ou PCI-E. Mais il arrive que certaines cartes, en particulier au sujet des ports M.2 secondaires, soient restrein­tes au PCI-E ou au SATA uniquement. Il faut bien vérifier avant d'acheter, car un SSD M.2 PCI-E dans un port exclusivement SATA ne sera même pas reconnu et vice et versa ! Vous devez donc impérativement lire la notice de votre carte mère pour vous en assurer. Dans le cas d'un laptop ou même d'un PC de marque, les choses se corsent, car les constructeurs ne com­muniquent pas ce genre d'info. Par prudence, il vaut mieux lancer CrystalDisklnfo afin de savoir quel type de SSD M.2 est déjà installé pour reprendre la même chose en cas de réparation ou d'upgrade. Ou encore chercher sur Google le nom de votre laptop suivi de M.2 PCI-E ou de NVMe afin de savoir si votre appareil est com­patible avec la norme souhaitée.

Cet article vous a plus ? Partagez le !

StarOfservice Top Pro 2015

jemepropose

aladom montevrain