Quel disque dur 3,5" choisir ?

0 sur 5 (0 votes)
Merci pour votre vote.

Pour tous les usages, à partir de 22 € le To

Pour stocker des vidéos ou des jeux de plus en plus gros, les disques durs ont encore de beaux jours devant eux. Les prix font le grand écart entre plusieurs modèles de même capacité, alors quel disque faut-il choisir ?

Les prix des SSD baissant sans cesse, nous sommes de plus en plus nombreux à profiter d'un PC exclusivement constitué d'un stockage sur base de mémoire flash. Pour autant, pour stocker d'importantes quantités de données à prix raisonnable, on n'a toujours pas fait mieux que le disque dur. En effet, le téra d'espace débute sous les 22 € tandis que le moins cher des SSD de cette capacité est à 220 € en promo, c'est 10x plus ! Actuellement, les meilleurs tarifs concernent les disques de 4 à 10 To, les capacités inférieures et supérieures ayant un coût au téra plus élevé. Dans notre sélection, nous avons indiqué le tarif des versions 4 To, une capacité intermédiaire qui est la plus vendue aujourd'hui.

Un HDD pour chaque usage

Il est loin le temps où on choisissait un disque dur avant tout pour sa vitesse de rotation et sa quantité de cache, désormais la majorité des disques durs d'une même génération se ressemble beaucoup physiquement et la différence se fait sur des petits points techniques ou de firmware. Les disques cadencés à 7200 tours comme le Western Digital Black ont perdu beaucoup de leur intérêt depuis l'arrivée des SSD même s'ils restent souhaitables comparés aux 5400 et 5900 tours pour y installer des logiciels ou faire du montage vidéo. Il faut dire qu'avec l'augmentation de densité des plateaux, les références à 5x00 tours sont devenues très performantes elles aussi, flirtant en débit avec les 7200 tours ; leurs IOPS sont inférieurs, mais pour du stockage de films et de photos, on s'en fiche. En contrepartie, ils consomment moins (environ 3,5 W pour un 5400 tours contre 5 W pour un 7200 en moyenne au repos) et font moins de bruit. Ne négligez pas l'intérêt des disques spécialement conçus pour les NAS (ou les grappes RAID d'un serveur PC). Outre des garanties un peu plus longues et des optimisations anti-vibration, ces disques sont surtout équipés de la fonction ERC (Error recovery control, baptisé TLER chez Western Digital) qui permet à un disque de reprendre rapidement du service après détection d'une erreur et ainsi laisser au contrôleur RAID le soin de régler le problème ; en absence d'ERC, il arrive qu'un disque mette trop de temps à répondre s'il tente de réparer lui-même une anomalie et que le contrôleur RAID le considère alors HS, passant alors la grappe en mode dégradé. C'est pénible... et inutile car le disque dur n'est pas en panne !

Seulement trois constructeurs

On s'aperçoit que notre sélection comprend une majorité de modèles fabriqués par Seagate. Bien que nous aurions préféré vous proposer plus de variété de constructeurs, ce n'est ni une erreur ni du favoritisme. Il faut dire que le marché s'est nettement resserré et, qu'outre Seagate, on ne trouve que des disques durs Western Digital et quelques Toshiba ! À chaque Seagate recommandé s'oppose un Western Digital que nous citons en alternative, mais actuellement, les tarifs de Seagate sont un peu plus agressifs ce qui leur confère un rapport Q/P globalement supérieur.

Précédent Suivant >>

Cet article vous a plus ? Partagez le !

Quelques conseils pratiques

Note importante

* Les tarifs sont donnés à titre indicatif et sont la moyenne des tarifs constatés sur le marché au moment de la rédaction de l’article.

Ils ne font pas office de devis, pour cela contactez moi !

StarOfservice Top Pro 2015

jemepropose

aladom montevrain