Choisir son ventilateur RGB

0 sur 5 (0 votes)
Merci pour votre vote.

Envie de couleur ? Il existe tout un tas de ventilateurs RGB et ARGB de nos jours. Mais du coup, lequel choisir pour assurer compatibilité, look, efficacité et silence de fonctionnement ?

 Fléau pour certains et pur bonheur pour d'autres, les LED RGB ont fait une entrée fracassante dans le mileiu du hardware. Où que l'on regarde, ces fameuses LED sont partout, de la carte mère aux périphériques externes, en passant par la carte graphique et même les SSD dernièrement. Les ventilateurs sont cependant les composants qui ont le plus d'impact visuel, que ce soit en façade ou à l'intérieur de la tour derrière les différents panneaux en verre trempé. Pour se faire une machine aux petits oignons, il est donc nécessaire de faire le bon choix, mais ce n'est clairement pas aussi simple que ça en a l'air. En effet entre les problèmes de compatibilité, la connectique (12V ou 5V), l'emplacement des LED en liseré ou diffusées au travers des pâles et surtout le prix, ça devient presque aussi compliqué que de choisir tous les autres composants du PC.

Critères de choix

Comme tout ventilateur, le critère de choix premier est son diamètre . Selon les emplacements disponibles dans votre boîtier, ou encore la taille du radiateur (ou du radiateur) sur lequel ils vont être installés, vous avez souvent le choix entre deux tailles standards, 120 ou 140 mm. Pour les mêmes modèles et à des vitesses de rotation identiques, un 140 mm sera plus performant qu'un 120 mm, mais fera plus de bruit en contrepartie , c'est donc à prendre en considération lors de votre achat. Par contre, à RPM et diamètres identiques, deux références peuvent avoir un niveau sonore complètement différent, la forme des pâles et surtout le type de roulement utilisé influent de manière significative. Il existe trois principaux types de roulements. Les sleeve génèrent généralement le moins de bruit, mais ont une durée de vie relativement faible et sont destinés à l'entrée de gamme. Ces derniers ont tendance à tourner de moins en moins vite au fur et à mesure de leur utilisation et sont sujets à des bruits de frottements (lubrifiant qui s'évapore) particulièrement désagréables en fin de vie. Ils ne sont pas non plus étudiés pour être utilisés à l'horizontale, car le lubrifiant n'est pas réparti de manière uniforme et la durée de vie en pâtit. Les roulements à billes sont plus haut de gamme, avec une durée de vie plus importante et peuvent être installés dans n'importe quel sens. Le bruit est cependant plus élevé, surtout à bas régime. Enfin, les FDB (Fluid Dynamic Bearing) et HDB (Hydro Dynamic Bearing) rassemblent le meilleur des deux mondes, ils sont des versions grandement modifiées des Sleeve assurant silence de fonctionnement et longue durée de vie (atteignant 300 000 heures selon les modèles, soit plus de 34 ans !). Ces derniers sont néanmoins les plus onéreux, on n'a rien sans rien !

Attention à la compatibilité

Sur une grande partie des cartes mères, des headers sont disponibles pour prendre en charge la partie RGB des différents périphériques, dont les ventilateurs (entre autres bandes LED). Il en existe de deux sortes, en 12V qui gèrent de manière globale les LED connectées, une seule couleur à la fois, qu'il est possible de personnaliser bien sûr. Plus récemment, les headers ARGB 5V ont fait leur apparition, gérant les périphériques ARGB (LED personnalisables individuellement). A noter que les deux ne sont pas interchangeables , si vous avez un ventilateur ARGB, vous ne pouvez pas le connecter sur un header 12V RGB, et inversement sous peine d'endommager irrémédiablement les précieuses LED. Dans le meilleur des mondes, on pourrait croire que tous les ventilateurs peuvent être branchés à ces headers, cela faciliterait grandement la vie, mais ce n'est malheureusement pas le cas. Certains constructeurs imposent obligatoirement un contrôleur propriétaire (avec des connecteurs non standards), sous peine d'avoir uniquement la partie ventilation pilotée par la carte mère. C'est le cas de tous les produits Corsai r ou NZXT par exemple, qui ne fonctionnent que dans leurs écosystèmes respectif s, iCUE ou CAM. Si vous avez une carte mère qui n'est pas de dernière jeunesse, certains constructeurs fournissent en bundle un petit contrôleur permettant de choisir entre plusieurs préréglages de couleurs et d'effets, c'est une bonne chose. Néanmoins, si vous aimez changer régulièrement les couleurs, il est nécessaire de mettre les mains dans la tour pour ce faire, cela peut devenir embêtant à la longue.

 

Consultez la sélection 2019 des ventilateurs RGB et ARGB

Cet article vous a plus ? Partagez le !

StarOfservice Top Pro 2015

jemepropose

aladom montevrain