Faut-il remplacer votre moniteur par une TV ?

Note utilisateurs: 0 / 5

0 sur 5 (0 votes)
Merci pour votre vote.

Un grand écran, c'est toujours plus immersif et jouissif qu'une lucarne. Mais est-ce bien raisonnable de remplacer votre moniteur par un téléviseur ? Nous avons fait le test et vous expliquons tous les écueils à éviter avant de sacrifier vos économies dans une TV géante.

Lorsque l'on parle d'écrans, il y a toujours plusieurs critères qui font briller les yeux de geeks : taux de rafraîchissement et réactivité pour les joueurs, définition pour d'autres, quant aux graphistes ils sont plus sensibles aux notions de contraste ou de couverture et reproduction colorimétrique. Mais s'il y a bien un critère qui fait immanquablement fantasmer tout un chacun, c'est bien la surface d'affichage, ou plus précisément la diagonale. Quel critère absurde d'ailleurs que cette diagonale qui ne parle à personne ! Il faudrait parler de largeur (au grand avantage des écrans 21 :9) ou de surface (afin de mieux imaginer le gain en passant d'une taille à l'autre). Et en plus, les anglophones nous ont imposé leur pouces histoire de rendre la chose encore plus abstraite.

Attention à la redevance

Attention toutefois à vos futurs achats si vous venez de vous installer, car qui dit téléviseur dit aussi redevance audiovisuelle. Peut-être ne comptez-vous utiliser votre TV qu'en tant qu'afficheur, de la même façon qu'un moniteur et sans jamais utiliser son tuner. Mais ça n'empêche que vous devrez payer votre redevance, les 2 conditions étant de posséder un téléviseur et de payer une taxe d'habitation. Si vous ne payiez pas cette redevance auparavant, sachez qu'il vous en coûtera 138 € en France (88 € dans les DOM) et 100 € en Belgique. Celle-ci est due à l'année, et aucun prorata ne peut être appliqué, attention donc au moment où vous achetez et déclarez votre TV. D'ailleurs, notez que le vendeur de votre TV ou votre opérateur est habilité à prévenir les autorités que vous êtes imposable. La redevance est une taxe déclarative, c'est-à-dire qu'elle n'est adressée qu'aux contribuables qui en font la demande. Mais avant de vous lancer dans une fausse déclaration, sachez qu'en Belgique comme en France, les autorités peuvent remonter jusqu'à 3 ans, et l'amende pour une fausse déclaration équivaut plus ou moins à doubler la redevance pour chaque exercice non payé. Autrement dit, vous pourriez très bien vous retrouver avec une facture de 700 € en Belgique et près de 1000 € en France en cas de fausse déclaration !

On pourrait signaler que cette redevance est excessivement mal faite : ceux qui regardent la TV via leur FAI internet et sur un ordinateur muni d'un moniteur PC n'ont pas à la payer, mais ceux qui ont une TV qui leur sert à afficher le contenu de leur PC (sans jamais consulter la télévision) devront s'en acquitter. Si l'envie vous prend de contester ces principes ou de déclarer que vous ne possédez pas/plus de TV, sachez que les autorités risquent fortement de vous contrôler de façon régulière (plusieurs fois par an) afin de vérifier que vous n'êtes effectivement pas éligible.

PrécédentSuivant >>

Cet article vous a plus ? Partagez le !

StarOfservice Top Pro 2015

jemepropose

aladom montevrain